...

Dorking Google – 5 minutes pour comprendre

Google Dorks

Les marketeurs utilisent souvent divers outils pour analyser le monde du numérique, mais beaucoup ignorent comment exploiter le Dorking Google dans leur travail quotidien. Cet outil est très puissant et vous permettra d’affiner vos recherches Google, afin d’obtenir des résultats bien plus pertinents et même des informations que Google ne mettrait pas en avant en temps normal. Découvrez dans cet article leur fonctionnement et une liste non exhaustive des commandes Google Dorks.

Qu'est-ce que les "Google Dorks" ?

Un « Google dork », aussi appelé « Google Hack », est une chaîne de caractères servant à trouver des informations dans la base de données de Google. C’est une technique avancée qui permet d’utiliser des opérateurs dits « dork » ou des requêtes booléennes qui renforcent vos recherches. Ces commandes sont spécialement créées pour faire des recherches dans des navigateurs tels que Chrome, Firefox et Safari !

Cette technique est une version avancée de l’opérateur « site : », qui vous donne la possibilité de cibler des pages très spécifiques de sites Web en utilisant des chaînes de recherche.

Comment utilise-t-on Google Dorks ?

Les Google Dorks désignent des opérateurs logiques booléens tels que AND, OR, « + », « – » (en majuscules) placés entre des mots/phrases qui fournissent des résultats plus ciblés lors de la recherche de données issues de sources publiques. Ils sont destinés à vous aider à trouver les résultats de recherche les plus pertinents possibles et à dire à Google quels sont les résultats que vous voulez supprimer ou afficher en plus grand nombre.

Exemple : « nom d’utilisateur » -ext:pdf site:edu

Cette requête simple demande à Google de ne pas se limiter aux sites .com, mais de consulter tous les sites se terminant par .edu, y compris les associations à but non lucratif et les instituts de formation.

Les commandes les plus utiles sur Google Dorks pour un marketeur

  • Site
    Affiche les fichiers et pages d’un site web précis.
    Exemple : site:https://growth-hacking.org/ Formation vous permettra de trouver toutes les page du site growth-hacking.org incluant le mot “Formation”
  • Filetype ext
    suivi directement de l’extension de fichier désirée telle que MP3, PDF, JPG ou autre. Limite les réponses à un certain type de fichier.
    Exemple : filetype:pdf anonymat retournera les documents PDF contenant le mot anonymat
  • Inurl
    suivi du terme ou de l’expression que vous cherchez donne tous les résultats ou l’expression ou le terme est déjà dans le contenu d’une page web.
    Exemple : inurl:digital donnera les pages ayant le mot digital dans l’URL
  • Intext
    suivi du terme ou de l’expression que vous cherchez donne tous les résultats ou l’expression ou le terme est contenu dans le texte d’une page web.
    Exemple : inurl:digital donnera les pages ayant le mot digital seulement dans le texte

Google Dorks vous donne accès aux données et documents confidentiels

Requète

filetype:xls inurl: »email.xls »

« telephone * * * » « addresse * » « mail » intitle: »CV »

intitle:index.of finances.xls

intitle: »Index Of » -inurl:maillog maillog size

Résultat

Des documents email.xls contenant potentiellement des adresses e-mail.

Des dossiers contenant des fichiers CV.

Des document finances.xls contenant probablement des infos sur des comptes en banque, des rapports financiers et des numéros de cartes banquaires.

Des documents maillog contenant probablement des messages échangés par mail.

Profitez de la formation complète et d'un accompagnement personnalisé

Les opérateurs Google Dorks pour affiner vos recherches

Maintenant que vous connaissez quelques commandes pour réaliser vos recherches à l’aide de Google Dorks, vous vous demandez sûrement comment les utiliser, comment bien les utiliser. Sachez qu’il est possible de les combiner pour obtenir des résultats encore plus précis. Voici les opérateurs qui vous seront utiles pour mener à bien vos recherches Google Dorks.

« Terme de recherche » Les apostrophes sont vos meilleurs amis quand vous recherchez des infos sur Internet. Placez entre guillemets tous les termes qui sont susceptibles d’être interprétés différemment par les moteurs de recherche pour qu’ils ne vous montrent que les résultats liés à ce que vous recherchez réellement ! Prenons l’exemple de la requête suivante sur Google : « digital site:edu » Elle renverrait à toutes les pages comportant le mot « digital » publiées par un établissement scolaire. En y ajoutant des apostrophes, nous pouvons la préciser : « digital site:edu » site:harvard.edu Dans ce cas, la recherche ne retournera que les pages mentionnant digital de l’université d’Harvard.

AND

L’opérateur AND est utilisé pour signaler à Google que ces deux termes doivent être intégrés dans son résultat. Si par exemple, vous cherchez des applications Web axées sur la sécurité, le fait de taper « application Web » dans la barre de recherche vous donnera des réponses spécifiques à ce sujet !
Ex : web AND application AND sécurité.

OR

L’opérateur OR dork retourne les éléments où un des deux termes est trouvé. Par exemple, si vous cherchez des résultats sur une application Web centrée sur la sécurité ou une application dotée de fonctionnalités mobiles. Vous pouvez taper dans Google Application OR Sécurité.
Ex : application web OU sécurité

L’opérateur signe moins (-) permettra de supprimer un mot clé des résultats de la recherche. Par exemple, si vous voulez rechercher la marque tesla et exclure le savant Nikola Tesla de ce procédé, vous devez utiliser son nom en le faisant précéder du qualificateur « exclure », comme ceci : -nikola
Ex : Tesla -Nikola

*

L’opérateur astérisque Google Dorks est un instrument performant et polyvalent qui peut être employé pour trouver n’importe quel mot ou expression. Il recherchera non seulement les correspondances dans votre texte saisi, mais il les substituera également en fonction de ce qui est disponible – ce qui rend ce caractère générique indispensable !
Ex : web * sécurité

()
Cet opérateur booléen est quelque peu plus compliqué qu’il n’y paraît à première impression. Son utilisation la plus courante consiste à rassembler plusieurs termes ou opérateurs de recherche, comme OR (qui les concatène) et AND ; cependant, vous avez aussi la possibilité de créer des expressions composées qui sont exécutées séquentiellement en fonction de leur utilisation avec des parenthèses !

Voici à quoi elles peuvent ressembler :
Ex : (iPad OR iPhone) apple

Liste exhaustive des commandes Google :

 

Devises : $, €
Cet opérateur de recherche est pratique car il permet de rechercher des prix. Il faut simplement taper le terme et $ ou €.
Cela peut être vraiment utile si vous souhaitez rechercher un article en ligne mais que vous ne savez pas encore quel est son prix exact – utilisez cette petite astuce pour voir ce qui est proposé avant de passer une commande.

Ex:iPad $429

.. (2 points consécutifs)
La commande . (2 points à la suite) permet d’effectuer des requêtes en indiquant des fourchettes de valeurs possibles.

after:
La commande after : de Google permet de restreindre une recherche aux documents publiés après une date précise.

 

allinanchor :
La commande allinanchor vous permet de restreindre une requête aux pages contenant un ou plusieurs mots dans le texte de leurs liens retour.

 

allintext : 
La commande allintext permet de restreindre la recherche à la balise body des pages HTML, c’est-à-dire au corps de la page.

allintitle :
La commande allintitle permet de restreindre la recherche à la balise title des pages HTML.

allinurl :
La commande allinurl permet de restreindre la recherche à l’URL des pages HTML.

AND
La commande AND vous permet de rechercher des pages contenant plusieurs termes. Comme il s’agit de l’opération par défaut, l’opérateur AND est facultatif.

before:
La commande before : de Google permet de restreindre la recherche aux documents publiés avant une date précise.

cache :
La commande cache : de Google permet d’accéder à la version en cache de l’URL, si elle est disponible.

contains :
La commande contains : de Bing vous permet de restreindre une recherche aux pages qui renvoient à certains formats de documents.

daterange :
La commande daterange : de Google vous permet de restreindre une recherche aux documents indexés par Google pendant une certaine période.

define :
La commande define : vous permet de trouver des définitions de termes.

domain :
La commande domain : permet de restreindre une requête à un site (nom de domaine) ou à une partie d’un site. Si vous omettez un mot-clé, le moteur renvoie une liste des pages indexées du site (parfois toutes pour les petits sites).

feed :
La commande feed : permet à Bing de rechercher parmi les flux RSS/Atom. Malheureusement, cela ne fonctionne généralement pas très bien…

filetype :
La commande filetype permet de restreindre la recherche à un certain format de fichier (Word, PDF, Excel, Powerpoint…).

guillemets («  »)
Dans les requêtes du moteur, l’utilisation des guillemets permet de rechercher des expressions exactes.

inanchor :
La commande inanchor permet de restreindre la recherche aux pages contenant un mot spécifique dans le texte de leurs backlinks.

inbody :
La commande inbody permet de restreindre la recherche à la balise body des pages HTML, c’est-à-dire au corps de la page.

info :
La commande info : de Google permet d’obtenir des informations sur une URL, notamment si elle a été indexée.

intext :
La commande intext permet de restreindre la recherche à la balise body des pages HTML, c’est-à-dire au corps de la page.

intitle :
La commande intitle permet de restreindre la recherche à la balise title des pages HTML.

inurl :
La commande inurl permet de restreindre la recherche à l’URL des pages HTML.

ip
La commande ip : permet de restreindre la recherche par l’adresse IP du serveur qui héberge le site.

language :
La commande language : permet de restreindre la recherche aux pages écrites dans une langue particulière.

link :
La commande link : permettait en théorie de lister les pages qui faisaient un lien (backlink) vers l’URL étudiée. Elle était très utile pour travailler son référencement, à travers l’analyse des backlinks. Après une période durant laquelle cette commande était restreinte sur Google, elle ne semble plus du tout fonctionner.

linkdomain :
La commande linkdomain : permettait de lister les pages qui étaient liées (backlinkées) à n’importe quelle page du domaine spécifié. Malheureusement, cette commande n’existe pas sur Google et ne fonctionne pas sur Yahoo…

linkfromdomain :
La commande linkfromdomain : permet de lister les pages qui sont liées à partir de n’importe quelle page du domaine spécifié. C’est l’inverse des backlinks. Malheureusement cette commande n’existe que sur Bing et pas sur Google…

location :
La commande location : (ou loc 🙂 permet sur Bing de restreindre la recherche aux sites d’un pays ou d’une région particulière.

moins (-)
L’ajout d’un trait d’union (signe « -« ) devant un mot ou une autre commande l’exclut de la requête.

NOT
Comme l’opérateur « -« , NOT est utilisé pour indiquer si un mot ou une phrase doit être exclu de la recherche.

OR
La commande OR vous permet de rechercher des documents contenant un terme ou l’autre (mais pas nécessairement les deux en même temps).

plus (+)
L’ajout d’un + devant un mot, une phrase ou une autre commande vous permet d’obliger le moteur à en tenir compte. Cela n’est utile que dans des cas particuliers. Cet opérateur n’est plus pris en charge par Google depuis octobre 2011.

related:
La commande related : de Google est utilisée pour trouver des pages similaires à une page donnée.

site :
La commande site : est utilisée pour restreindre une requête à un site ou à une partie de site. Si un mot-clé est omis, le moteur renvoie une liste des pages indexées du site (parfois toutes dans le cas de petits sites).

stocks:
stock : la commande fournit des informations sur les actions d’une société cotée en bourse.

tilde ~
La commande ~ (tilde) de Google a été utilisée pour élargir la recherche à des termes sémantiquement proches.

url :
La commande url : est utilisée pour vérifier si une URL est indexée par Bing.

Conclure sur les Google Dorks

Google est l’un des plus performants moteurs de recherche que l’on puisse utiliser pour trouver des renseignements sur Internet.

Nous avons vu aujourd’hui que Google peut aussi être utilisé comme un outil de piratage pour améliorer l’efficacité et la qualité de nos recherches grâce à Google Dorking. Grâce aux nombreux opérateurs Google à votre portée, vous pourrez rapidement affiner les résultats de vos recherches sur Internet et découvrir ce que vous cherchez.

Nous espérons que vous avez appris quelque chose de nouveau aujourd’hui et je vous invite à faire vous-même du Google Dorking. Faites-nous part de tous les Google Dorks personnalisés pour les méthodes de piratage que vous connaissez dans la partie forum du site accessible ici.

Profitez de la formation complète et d'un accompagnement personnalisé

Vous souhaitez en savoir plus sur Google ads, le référencement naturel (SEO), les réseaux sociaux, le tracking, l’analyse comportementale, le marketing automation ou le growth hacking ?
La formation est prise en charge à 100% pour les salariés, demandeur d’emploi, entrepreneurs etc.

Cet articles vous a intéressé ? Vous pouvez continuer votre lecture avec les autres articles de notre site ou commencer une formation en marketing digital et growth hacking en cliquant sur ce bouton :

Dorking Google - 5 minutes pour comprendre formation wordpress 1 1

Formation WordPress

La visibilité sur Internet est un incontournable que ce soit pour les petites ou les grandes entreprises. Effectivement, avoir un site Internet est nécessaire pour

Découvrir la suite
Dorking Google - 5 minutes pour comprendre Formation Google Ads

Formation Google Ads

Apprenez les principes fondamentaux des campagnes de recherche Google. Google Ads est un outil puissant que toute entreprise peut utiliser dans sa stratégie marketing. Il

Découvrir la suite

Articles rattachés