10 erreurs à ne pas faire sur GoogleAds et comment les éviter !

Google Ads

Est-ce que vous obtenez les meilleurs résultats grâce à vos campagnes GoogleAds, ou ratez-vous des occasions de conversions majeures ? Que vous découvriez Google Ads ou que vous configuriez des campagnes de référencement payant depuis plusieurs années, les plus petites fautes peuvent s’accumuler avec le temps. Par conséquent, vos campagnes risquent d’être moins efficaces et de faire perdre à votre entreprise des revenus et augmenter les dépenses publicitaires.

Si vous connaissez les points à surveiller, vous pourrez prendre des dispositions pour repérer et régler certains de ces problèmes. Découvrez 10 erreurs courantes dans GoogleAds et comment les corriger, ou éviter de les faire.

Notre formation gratuite !

Formez-vous à l'utilisation de Google Ads et bien d'autres moyens de publicité en ligne
Google Ads

1. Conserver les options de réseau standard Google Ads

Quand vous créez une campagne Google Ads, vous avez le choix de mettre en place une campagne de recherche ou d’affichage, du moins en principe. En pratique, la configuration d’une campagne sur le réseau de recherche entraîne le placement par défaut de vos publicités sur le réseau d’affichage.

Cela peut sembler acceptable à première vue, jusqu’à ce que vous vous rendiez compte que le pourcentage de conversion moyen des publicités diffusées sur le Réseau Display est considérablement inférieur à celui des publicités diffusées sur le Réseau de Recherche. Si vous optez pour les réglages par défaut de votre campagne de recherche, vous pourriez perdre de l’argent en diffusant des annonces sur le Réseau Display et ne rien avoir en retour.

Pour ne pas commettre cette erreur, sélectionnez votre réseau Google Ads avec soin. Il est préférable de faire concorder le type de campagne et le réseau, en distinguant les campagnes de recherche et les campagnes d’affichage.

2. Utiliser une mauvaise combinaison de mots-clés

On peut facilement penser que si on cible les bons mot-clés avec une enchère assez haute, vos annonces vont apparaître dans les recherches pertinentes. Mais ce n’est pas toujours vrai, notamment si vous choisissez le mauvais type de combinaison de mot-clé.
Si vous associez les mots clés aux expressions de recherche trop vaguement, votre annonce risque d’apparaître dans des recherches sans lien entre elles. En revanche, si vous les associez avec trop de précision, votre annonce peut ne pas correspondre à de nombreuses requêtes.
Afin d’optimiser vos annonces de recherche, vous avez besoin d’une recherche minutieuse de mots clés et d’une connaissance détaillée de l’intention de recherche de votre audience. Vous avez également besoin de faire la différence entre ces types de correspondance de mots-clés :

  • Correspondance large : Elle vise les requêtes relatives à votre mot-clé.
  • Correspondance de l’expression : Présente les annonces sur les requêtes qui correspondent au sens de votre mot-clé.
  • Correspondance exacte : Montre les annonces sur les requêtes qui expriment la même idée que votre mot-clé.

3. Oublier les mots-clés non désirés

Même en choisissant le modèle de correspondance de mots-clés le plus précis, vos annonces Google Ads risquent d’apparaître sur des requêtes hors sujet. Si ces dernières suscitent un grand nombre de clics, vous finirez par gâcher votre budget publicitaire.

Heureusement, vous avez la possibilité de bloquer certains termes de recherche en insérant des mots-clés négatifs. Sachez que Google propose trois types de mots-clés négatifs (large, phrase et correspondance exacte). Il est donc essentiel de bien comprendre leur fonction et de faire un choix judicieux. Après tout, ajouter le mauvais groupe de mots-clés négatifs risque d’empêcher vos annonces de figurer dans les requêtes que vous souhaitez atteindre.

4. Les extensions d'annonces négligées

Les extensions d’annonces sont des composants sur lesquels on peut cliquer et que vous ajoutez à toute annonce Google. Elles permettent d’afficher des renseignements comme le numéro de téléphone de votre société, le prix d’un produit ou les services que propose votre entreprise.

En principe, les extensions d’annonces sont optionnelles. Google Ads précise qu’elles permettent un taux de clics (CTR) jusqu’à 15 % plus élevés. Il est donc dans votre intérêt de recourir aux extensions d’annonces dès que possible. Google conseille de rajouter au moins 4 types d’extensions parmis :

  • Emplacement d’affiliation
  • Application
  • Appel
  • Formulaire de demande
  • Emplacement
  • Prix
  • Lien internet
  • Extrait structuré

5. Envoyer les internautes vers les mauvaises landing pages

Le mieux pour attirer du trafic est la page d’accueil de son propre site web, n’est-ce pas ? Pas vraiment. 

Même si de nombreux marketeurs font cette erreur, la page d’accueil peut être l’une des plus mauvaises destinations pour le trafic des annonces Google.

Votre page d’accueil constitue une présentation de votre société et est l’une des pages les plus classiques de votre site. Elle est destinée à attirer des personnes ayant des besoins, des intérêts et des demandes divers. Cela implique que c’est une très bonne page de destination pour une requête générique comme votre nom de marque.

Cependant, lorsque vous visez un mot clé plus précis, il est essentiel de considérer l’intention de recherche. Par exemple, les clients potentiels pourraient cliquer sur votre pub pour avoir accès à du contenu, faire un achat ou prendre contact avec votre entreprise. C’est la raison pour laquelle vous devez toujours ajuster la page de destination à l’annonce, afin de donner aux clients potentiels la possibilité de mener à bien l’action souhaitée rapidement.

6. Négliger les choix de ciblage de public

Comme c’est le cas pour la plupart des plateformes de publicité en ligne, GoogleAds vous laisse choisir les audiences que vous voulez toucher. Vous avez la possibilité d’entrer les informations démographiques qui correspondent à votre clientèle idéale, de générer des audiences d’affinité ou de marché, ou encore de définir des publics de remarketing.

Cependant, par défaut, Google Ads procède à l’observation plutôt qu’au ciblage des audiences que vous établissez. En d’autres termes, la plate-forme établit des rapports sur les statistiques des publics que vous avez choisis, mais elle ne propose pas d’annonces à ces groupes exclusivement.
Si vous voulez évaluer la réaction de tous les internautes à vos publicités et adapter vos enchères en fonction, l’observation des audiences est un choix judicieux.

En revanche, si vous voulez diffuser des annonces seulement aux personnes appartenant aux audiences que vous avez déterminées, l’observation de l’audience n’est pas assez limitative. Pour ne pas perdre d’argent en proposant des annonces aux destinataires inappropriés, vous devrez utiliser le ciblage d’audience de Google.

7. Se fier à la mauvaise stratégie d'appel d'offres

Google Ads préconise systématiquement une stratégie d’enchères maligne en se basant sur le but de la campagne que vous souhaitez poursuivre. Par exemple, la plate-forme suggère de maximiser les clics si vous voulez privilégier le trafic du site Web. Il est aisé de se limiter à ce que la plateforme suggère – et si vous ne disposez pas d’un grand nombre de données, la stratégie proposée par défaut peut s’avérer être votre meilleure solution.

Mais ne pas tester les diverses options, ou plus grave, ne pas utiliser les données pour améliorer votre stratégie d’enchères, peut se révéler une erreur coûteuse.

Lorsque vous avez suffisamment de données pour connaître le montant que vous devez mettre en place pour les clics et les acquisitions, vous pourrez alors commencer à optimiser les performances avec une stratégie d’enchères manuelle au coût par clic (CPC) ou au coût cible par action (CPA). Vous pourrez aussi utiliser une stratégie d’enchères de retour sur investissement publicitaire (ROAS) pour vous garantir que vos campagnes produisent la valeur escomptée par votre entreprise.

8. Ne pas créer assez de publicités par campagne

Toutes les publicités de votre compte Google Ads font partie d’un lot d’annonces, qui fait à son tour partie d’une campagne. Vous êtes certes en capacité de gérer une unique campagne à travers votre compte Google Ads, mais chacune d’entre elles requiert plusieurs publicités et ensembles de publicités. La plate-forme ne peut pas améliorer les performances de manière efficace si un groupe d’annonces ne contient qu’une ou deux annonces. Les performances pourraient donc en souffrir, et vous risquez de payer plus que prévu pour avoir des résultats.

Même si la mise en place d’une structure de campagne optimale dépend à la fois de l’art et de la science, Google conseille de prévoir au moins trois annonces par ensemble d’annonces. Assurez-vous également que chacune d’entre elles dispose d’un texte et d’une création uniques, afin de pouvoir analyser les résultats et identifier celles qui correspondent le mieux aux besoins de votre audience.

9. Oublier les CTA (Call to Action)

Que ce soit pour écrire un titre ou une description, vous verrez que Google Ads impose une limite rigoureuse au nombre de caractères que vous pouvez utiliser dans chaque partie du texte. Si vous disposez de peu d’espace, vous risquez de devoir supprimer une partie importante de votre message.

Vous devez certes être sélectif dans le choix des éléments à mentionner dans le texte de l’annonce, mais oublier le call to action est une faute grave. En l’absence d’un CTA, les clients potentiels peuvent ignorer l’annonce et cliquer sur une autre publicité ou sur un résultat de référence organique.

Pour augmenter le nombre de clics et de conversions, intégrez toujours un CTA dans le titre de votre message. Vous pourrez ainsi informer les prospects de la prochaine étape à suivre pour atteindre la conversion souhaitée.

10. Tenir compte des conversions dépassées ou inappropriées

Si vous voulez exploiter efficacement lee SEA Google Ads permet de surveiller les conversions depuis votre site Web, votre app, votre numéro de téléphone ou votre compte Google Analytics. Toutefois, il ne faut pas oublier que les conversions ne sont pas fixes. Après la première configuration, elles nécessitent des mises à jour et un réexamen constant.

Quand vous révisez une conversion Google Ads, vérifiez d’abord qu’elle est active et qu’elle est correctement enregistrée. Ensuite, assurez-vous que la valeur assignée et la fenêtre de conversion sont toujours correctes. Il est aussi conseillé de consulter le modèle de répartition afin que Google Ads accorde le crédit approprié pour chaque action de conversion.

Avec le temps, votre société évolue naturellement, de même que les conversions importantes pour vous. Lorsqu’une conversion n’est plus pertinente, il vous suffit de la supprimer de votre compte. Vous pourrez ainsi toujours assurer un suivi efficace des conversions et mesurer précisément l’impact de vos campagnes Google Ads.

Vous voulez tester Google Ads ?

Qu'est-ce que le growth hacking

Formation SEO : Un indispensable !

Que vous soyez coach ou consultant ou thérapeute  vous êtes ici, au bon endroit pour découvrir les secrets du marketing digital. Il est toujours agréable

Read More »
Mentions légales

Formation WordPress

La visibilité sur Internet est un incontournable que ce soit pour les petites ou les grandes entreprises. Effectivement, avoir un site Internet est nécessaire pour

Read More »

Articles rattachés

Réponses en commentaire

0

Inscription présentation de la formation